Logo
L'objectif de l'Association franco-chinoise de développement commercial partagé est d'améliorer la compréhension réciproque entre Chinois et Français
et de favoriser la création de liens commerciaux durables entre les deux peuples.

Distribution
E-commerce / Grande distribution / Luxe / Textile

 

E-commerce

Le Contactless delivery à Mars 2020
 
         Un nouveau mode de livraison, sans contact physique (contactless delivery), a connu une hausse sans précédents, en lien avec le risque de contamination que constituent les livreurs. Ce mode consiste à définir un lieu dans les résidences d’habitation auquel les habitants peuvent venir chercher leurs commandes. De plus en plus, des casiers intelligents sont mis en place pour recevoir ces commandes et les livrer à la bonne personne : 127 000 lieux étaient équipés ainsi en 2018 contre 406 000 à mars 2020. 400 000 commandes auraient été livrées ainsi à Pékin quotidiennement pendant la crise du Coronavirus, et 160 000 à Wuhan. Meituan-Dianping, leader chinois de la livraison de nourriture, a lancé cette fonction sur son application fin janvier, dès le début du confinement. Un autre acteur de la livraison de plats cuisinés, Missfresh a annoncé fin février un plan de déploiement de casiers pour 5000 résidences à Shanghaï, puis Suzhou et Nankin, preuve que ce nouveau mode de consommation devrait s’ancrer dans la durée.



Etat du marché à Septembre 2019

             Les ventes en ligne 2019 devraient se monter à 1 500 milliards de dollars, soit 25% du total des ventes au détail en Chine, alors que 855 millions de Chinois sont des "digital consummers". Mais la concurrence devient plus rude sur ce marché, car il atteint progressivement sa maturité, avec des taux de croissance annuels qui fléchissent sensiblement, passant de 50%/40% avant 2015 à 27% en 2018. D'après un rapport McKinsey de 2019, la marge de développement devrait davantage se situer dans les villes de second et troisième rang, tandis que les zones urbaines de quatrième rang et les zones rurales restent encore en friche.

Repas à emporter (waimai). Le marché est partagé entre Meituan Dianping (Tencent à 20%), Ele.me (Alibaba) et Waimai.Baidu (Alibaba). Les entreprises du secteur sont globalement déficitaires et cherchent à se diversifier.

 


Actualités
 
  • Septembre 2019. A la tête du groupe Alibaba, le PDG Jack Ma se retire de la présidence après une année de transition au profit de Daniel Zhang (47 ans), qui avait été à l'origine de la Fête des Célibataire (11 novembre), grande journée de promotion annuelle.
  •  
  • Août 2019. Alibaba acquiert la plateforme de e-commerce spécialisée dans les importations Kaola (groupe NetEase) pour un montant de 14 milliards de yuans (1,83 milliards d'euros).
  •  
  • Août 2019. AliExpress ouvre son premier magasin physique à Madrid, l'AliExpress Plaza, pour exposer un échantillon de sa meilleure offre en matière de nouveautés électroniques et d'innovations grand public, en utilisant le magasin comme interface (Source : Les Echos du 28 août 2019).
  •  
  • Décembre 2018. L'agence de design de magasin Malherbe Paris présente les nouveaux magasins Hema Fresh (magasins et vente en ligne de produits frais, filiale d'Alibaba).
  •  
  • Septembre 2018. Meituan Dianping. Introduction à la bourse Hong-Kong de la start-up, spécialisée dans la livraison de repas.  Valorisation finale : 53 milliards de dollars (haut de la fourchette d'estimation. / CA2017 : 34 milliards de yuans (4,5 milliards d'euros) / RN2017 : -19 milliards de yuans (-2,4 milliards d'euros).


  •  
    Grande distribution

    Etat du marché à fin 2017

     
              Le marché est moins porteur que les années précédentes (+3,5% de croissance sur l'année 2017), car il est désormais bridé par le e-commerce. Une concentration est en vue sur ce marché, car les acteurs du e-commerce souhaitent s’implanter dans la distribution physique. On constate une évolution de la demande : les petites supérettes de quartier sont privilégiées par les jeunes chinois, qui aiment également se faire livrer rapidement un ou deux produits. Cette nouvelle demande appelle une refonte totale de la logistique des opérateurs traditionnels du marché, en plus d’une évolution dans leurs implantations.
            D'une manière générale, le marché de la distribution alimentaire pèse environ 420 milliards d'euros.
              Sur le marché chinois, Carrefour s'est installé dès 1995, suivi par Auchan en 1998 ; mais face à l'évolution du marché vers le e-commerce, Carrefour a organisé son retrait progressif du marché à partir de juin 2019.


    Actualités
     
  • Septembre 2019. Costco (Etats-Unis) implante en Chine son premier magasin à Shanghaï, spécialisé dans les ventes en gros. La journée d'inauguration a été un grand succès.
  •  
  • Juin 2019. Carrefour cède 80 % de sa filiale chinoise au géant de l’électroménager Suning.com pour 620 millions d’euros. L’opération valorise Carrefour Chine (260 millions d’euros de pertes depuis 2015) 1,4 milliard d’euros, dette comprise. Carrefour cherchait un partenaire fort pour reprendre sa filiale et s’est tourné vers Suning.com après des discussions infructueuses avec Yonghui (chaîne de supermarchés) pour une prise de participation minoritaire. Carrefour conserve 20% et les magasins resteront pendant quatre ans au moins sous l’enseigne Carrefour. L'opération sera finalisée fin septembre 2019.
  •  
  • Mars 2019. Sun Art (co-entreprise Auchan / Alibaba) remplace son directeur français par un directeur chinois, issu du groupe taïwanais RT Mart (ex-coactionnaire d'Auchan dans Sun Art).
  •  
  • Septembre 2018. Carrefour annonce qu'un réseau de 37 mini-laboratoires d'essais ont été mis en place au sein de leurs magasins de Pékin, Shanghaï, Chongqing et Shenyang, en coopération avec le gouvernement. Il s'agit de vérifier au plus près du consommateur la qualité des produits vendus, et de pouvoir les retirer immédiatement des rayons si nécessaire.
  •  
  • Mai 2018. CarrefourOuverture à Shanghaï du magasin "Le Marché", premier Carrefour connecté, expérimentant notamment le paiement par reconnaissance faciale.  
  •  
  • Janvier 2018. JD.com.
  •           Au cours de la visite du Président Macron en Chine deux contrats ont été signés concernant JD.com. Fives Group a signé un pré-contrat pour la vente de chaînes logistiques innovantes et intelligentes pour un montant de 100 millions d’euros, dans le cadre à la fois de l’initiative française « industrie du futur » et du plan chinois « Made in China 2025 ».
              L’autre contrat concernait Business France : JD.com s’est engagée à commercialiser pour 2 milliards d’euros de produis français d’ici la fin 2019. A cet effet, l’entreprise a ouvert à la fin du mois un bureau à Paris (dirigé par Florent Courau) pour développer son portefeuille de marques françaises et bâtir la chaîne logistique qui permettra d’acheminer les produits français vers la Chine.
              JD.com poursuit ainsi sa stratégie de développement international dans le e-commerce, avec pour objectif de revenir à hauteur d’Alibaba, déjà fortement engagé auprès des fabricants français.

     
  • Janvier 2018. Carrefour Chine (5ème distributeur du pays, avec 254 magasins) est en difficulté avec une baisse de 5,5% de son CA sur 2017 ; le plan d'action pour 2018 annonce l'entrée au capital de Carrefour Chine de deux actionnaires minoritaires : Tencent, qui expérimente en ce moment les magasins autonomes, et qui apportera son expertise technologique et Yonghui, chaîne de supermarchés (590 magasins) spécialisée dans les produits frais.
  •  
  • Décembre 2017. Au 1er décembre, la Chine a abaissé ses taxes douanière sur 187 produits importés : équipements de ski, machines à café, pulls en cachemire, couches-culottes (détaxées totalement), viande, whisky, lait maternisé (détaxé totalement) et certains médicaments.
  •  
  • Novembre 2017. Alibaba a choisi de s'allier à Auchan sur le marché Chinois en rachetant les parts du partenaire taïwanais d'Auchan au sein de la co-entreprise Sun Art. Cette alliance devrait permettre à Auchan qui travaille sur des supérettes sans vendeurs de bénéficier de l'expérience digitale d'Alibaba, mais aussi de ramener les clients des plates-formes d'Alibaba vers les magasins de Sun Art (hypermarchés RT-Mart et Auchan, supérettes Hi! Auchan). Auchan souhaite profiter de la connaissance profonde des clients que possède Alibaba grâce au Big data. Sun Art a été valorisée à 6,9 milliards de dollars lors de la vente, soit 24% de moins que son cours à la bourse de Hong-Kong.


  •  
    Luxe

    Etat du marché à mars 2019
    Source : Etude Bain & Co, cité par Les Echos

     
                  Sur l'année 2018, le marché du luxe en Chine a confirmé son dynamisme et connu une hausse de 20%, au même rythme que l'année précédente, avec 170 milliards de yuans de ventes, soit 22 milliards d'euros. La part des dépenses effectuées en Chine est passée de 23% en 2015 à 27% en 2018, suite à l'effort des grandes marques pour réduire la différence de prix entre la Chine et l'étranger. Cette part pourrait monter à 50% en 2025.
                   Des moteurs de croissances sont identifiés : les jeunes (25-38 ans), les femmes (+25% sur les cosmétiques féminins contre +10% sur les montres masculines) et les ventes en ligne (+27% à 10% des ventes totales).

    Chanel. L'Asie-Pacifique est devenue en 2018 le premier marché de Chanel grâce à un bond de 19,9% des ventes, portée par un maintien de la tendance haussière en Chine. L'entreprise a dû construire de nouveaux bureaux à Shanghaï.

     


    Etat du marché à janvier 2018
    Source : Etude Bain & Co, cité par Les Echos
     
             Après trois années de recul, le marché du luxe en Chine a connu une hausse historique au cours de l'année 2017 : +20% à 142 milliards de yuans soit 18 milliards d'euros. Cette accélération, en cours depuis le troisième semestre 2016, a porté le marché mondial tout au long de l'année. Elle est attribuable principalement au 20-35 ans qui ont pu être touchés par l'accentuation de la présence des diffuseurs sur internet. Les sites des marque ont été privilégiés par les consommateurs, au détriment des acteurs traditionnels du e-commerce. La tendance devrait se poursuivre au moins sur le début de l'année en cours.

             Cette étude montre que l'impact de l'accord obtenu avec JD.com et Alibaba pour la diffusion des produits français de luxe par leur entremise sera limité.



     
    Actualités
     
  • Mars 2020. Le bijoutier français Djula (17 millions d'euros de CA) cède 55,4% de son capital contre 210 millions de yuans (27 millions d'euros) au groupe d'immobilier chinois Yuyuan qui compte Fosun parmi ses principaux actionnaires. Grâce à ce partenariat, Djula envisage l'ouverture d'une quinzaine de magasins en Chine sur les douze prochains mois (Source : cfnews.net).
  •  
  • Septembre 2019. Richemont (propriétaire de Cartier et de Van Cleef&Arpel) rachète le joailler Buccelotti (Italie, 60 millions d'euros de CA) au chinois Gangtai. 85% des parts avaient été acquises pour 186 millions d'euros en août 2017 ; depuis Gangtai avait investi près de 200 millions d'euros pour développer la marque en Chine ; le montant de la cession devrait se situer autour de 200/300 millions d'euros (Source : Le Figaro).
  •  
  • Octobre 2018. Hemès lance son site de e-commerce en Chine.
  •  
  • Mai 2018. Dior. Gagne un arbitrage devant la Cour suprême du peuple concernant la propriété intellectuelle du dessin de ses bouteilles de parfum.


  •  
    Textile

    Actualités

     
  • Juin 2019. De Fursac (luxe accessible masculin, 41,4 millions d'euros de CA) est racheté par SMCP (Sandro, Maje, Claudie Pierlot), filiale de Shandong Ruyi (textile industriel).
  •  
  • Août 2018. LVMH signe un accord de partenariat avec la firme de soierie Wensli pour utiliser les technologies "Wensli IART Technology Production" (liées au big data) dans ses produits. 


  •  
    Entreprises
     
    Sonia Rykiel (Textile)
    L'entreprise en difficultés financières est propriété du fonds First Heritage associant la famille Fung de Hong-Kong à deux autres partenaires, français et singapouriens.



     
    Pour des compléments d'information sur ce secteur d'activité, nous contacter : afcdcp@gmail.com
     
     



    Créer un site
    Créer un site